View Sidebar

Archives avec le mot-clef : Rémi Forcadell

Zones érogènes : fermeture et concert dessiné !

Zones érogènes : fermeture et concert dessiné !

Un petit photo-reportage de notre dernière soirée à l’Envers dans le cadre de Zones érogènes, samedi 21 février dernier. En première partie, Gagoug nous éblouissait avec ses bâtons luminescents et ses petits riffs de génie, tandis qu’Ariel Ariel accompagnait Sarah, Ludivine, Louise, Anne-Perrine & Julien Renard avec un set electro incroyable de justesse et d’élégance, sur la conception d’une fresque collective spatiale et libidinale, réalisée en direct.
Merci à eux pour ce très agréable moment qui venait clôturer l’exposition en apothéose d’adrénaline, de sueur et de traces de feutres Posca sur nos mains tremblantes, mais émues !

Sans titre-13

Sans titre-14

Sans titre-16

Sans titre-17

Sans titre-18

Sans titre-20

DSC_1446

DSC_1450

DSC_1451

DSC_1455

DSC_1464

DSC_1474

DSC_1477

DSC_1479

DSC_1480

DSC_1486

DSC_1493

DSC_1495

DSC_1498

DSC_1505

Sans titre-11

Sans titre-12

DSC_1513

DSC_1517

DSC_1524

On ira où tu voudras quand tu voudras

On ira où tu voudras quand tu voudras

Hier soir nous prenions un bain de soleil couchant aux Bassins à flots (Bordeaux) où nous avons passé un moment inoubliable à l’IBoat pour notre Apéroboat Sauvage Tapage.

Malgré le vent du large, cela a été l’occasion pour nous d’accrocher le travail réalisé à Vie Sauvage où nous nous trouvions il y a à peine deux semaines ; ainsi que de dévoiler notre reportage dessiné du festival. Nous étions accompagnés de trois fabuleux musiciens : Bounty inversé et sa rumba congolaise, qui pendant 1 h 30 a su distiller méthodiquement une ambiance estivale et enjouée ; Gagoug venu tout droit de Poitou-Charentes, qui nous a ensorcelé avec sa bonne pop qui tape (boule à facette et ruban de GRS inclus à la performance) qui a donné l’occasion aux convives de pratiquer la pétanque sous un jour – déclinant – nouveau ; et Terahertz Radiation, venu clôturer la soirée tout en mélancolie avec son DJ set postpunk : on remarquera l’adéquation symbolique des titres diffusés, en plein paysage industriel fait de métaux rouillés, de béton mouillé et de grues déchues.
On les remercie encore tous les trois pour leur participation et leur gentillesse !

Et on en profite bien sûr pour remercier l’équipe de l’IBoat et notamment Sybille qui nous a donné l’occasion de fouler cette terrasse en si bonne compagnie.

DSC_0762

DSC_0766

DSC_0792

DSC_0795

DSC_0797

DSC_0800

DSC_0801

DSC_0803

DSC_0814

DSC_0819

DSC_0833

DSC_0835

DSC_0836

DSC_0840

DSC_0847

DSC_0848

DSC_0853

DSC_0867

DSC_0867a

DSC_0867b

DSC_0867c

DSC_0867d

DSC_0900

DSC_0901

DSC_0901b

DSC_0923

DSC_0932

DSC_0941

DSC_0944

DSC_0991

DSC_1006

27 juin 2014Pas de commentaires+